Centre du sport international

Bienvenue à Lausanne, Capitale Olympique. Ici, nous soutenons les fédérations sportives internationales et organisations et nous contribuons à leur développement en leur offrant des avantages exclusifs.

L’innovation au service des athlètes : l’EPFL développe des portes magnétiques pour analyser les performances des slalomeurs

L’innovation au service des athlètes : l’EPFL développe des portes magnétiques pour analyser les performances des slalomeurs

Par Laboratoire d’analyse et de mesure des mouvements (LMAM)

Une équipe de chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) a récemment développé un système permettant de fournir des temps de passage précis à chaque porte sur la totalité d’un parcours slalom. Ce système permet aussi de calculer la vitesse et la trajectoire des skieurs plus précisément qu’un GPS. Des mesures aussi précises sont cruciales pour analyser et améliorer la performance des athlètes.

Tant en slalom qu’en slalom géant, l’objectif de l’athlète est de passer les portes le plus vite possible. Mais, pour analyser ces trajectoires, les outils à disposition ne fournissent que des informations partielles telles des temps intermédiaires ou des images vidéo, qui doivent ensuite être analysées manuellement. Les entraîneurs s’appuient aussi sur les systèmes de positionnement par satellite, qui permettent d’obtenir la trajectoire et la vitesse du skieur, mais ces outils ne sont pas toujours évidents à utiliser.

Benedikt Fasel et l’équipe du Laboratoire d’analyse et de mesure des mouvements (LMAM) de l’EPFL ont mis au point un moyen de suivre « à la trace » les skieurs sur chaque tronçon du parcours en combinant plusieurs technologies. «Ce qui est intéressant c’est d’avoir un ensemble de systèmes qui sont utilisés pour différentes applications, mais qui, réunis, permettent de déterminer précisément et d’une manière automatisée le timing, la vitesse et la trajectoire », explique Benedikt Fasel.

Pour mesurer le temps à chaque porte, les chercheurs ont équipé la piste et les skieurs d’un système magnétique: chacune des portes du parcours a été munie d’un aimant et les skieurs ont porté un magnétomètre: «Le champ magnétique est le plus fort au moment où le skieur passe vraiment la porte, explique Benedikt Fasel. Si on connaît l’amplitude, on peut aussi calculer la distance. Grâce à ces informations, on peut savoir où se trouve le skieur par rapport à la porte et en déduire sa vitesse.» En connaissant la position exacte des portes, les erreurs de vitesse et de trajectoires calculées à partir des accélérations peuvent être corrigées à chaque passage de porte. En étroite collaboration avec Swiss-Ski, la Fédération suisse de ski, la méthode des chercheurs a été testée sur les pistes avec succès et l’EPFL a déposé un brevet pour cette technologie novatrice.

Benedikt Fasel de conclure : «Notre but final est de permettre à l’athlète et à son coach de comprendre, non pas de manière intuitive, mais grâce à des données scientifiques quels sont les points perfectibles. Les aimants aident à connaître la trajectoire avec une grande précision. On peut analyser le parcours du skieur, ses faiblesses et ses forces.»

ThinkSport est un « guichet unique » d’informations au sujet d’organisations et personnes actives dans le secteur du sport établies dans la région. ThinkSport est là pour vous aider à entrer en contact avec l’un de ces acteurs. Vous pouvez bénéficier d’une aide personnalisée qui vous permettra d’avancer dans la préparation de votre événement, votre projet, votre idée d’entreprise ou de recherche.